Il était une fois Upper Deck

Pour beaucoup d’entre nous, nos collections de cartes correspondent à nos goûts envers une marque, un sportif, un film, un événement particulier. Pour certains collectionneurs, elles sont également pleines d’anecdotes, de mythes, d’histoires ou de controverses.

Nous allons vous parler aujourd’hui de l’entreprise Upper Deck.

La Upper Deck Company est créée en 1987 par Paul Sumner et Richard McWilliam.

L’entreprise se voit accorder le 23 décembre 1988 les droits de produire des cartes de la MLB. Le premier set de l’histoire est édité deux mois plus tard et pour la petite histoire, les premières boites sont vendues à un magasin situé dans l’Oklahoma.

Leurs cartes révolutionnent le marché car, plus rigides que leurs concurrentes, elles possèdent une photo brillante sur chacune de leurs faces, et un logo de la marque en hologramme au verso.

Fort de ce succès, l’entreprise vend l’intégralité de ses productions à la moitié de la saison 1989 et l’intégralité de ses stocks pour la saison 1990 avant même que la saison de baseball ne commence !

Le 20 mars 1990, Upper Deck obtient la licence de la National Hockey League puis réussit à signer les licences de la NFL et de la NBA cette même année.

L’entreprise devient ainsi la seule à pouvoir commercialiser des cartes des quatre ligues majeures US depuis les années 80, chose que Topps avait réussi à faire à l’époque.

Avec une stratégie agressive, l’entreprise décide d’inonder le marché avec une production à grande échelle.

Elle s’ouvre également au marché Québécois avec des séries de hockey en Français entre 1990 et 1994 (chose qu’on retrouvera dans les années 2020 avec des cartes parallèles).

L’Europe n’est pas en reste puisque Upper Deck est le premier manufacturier qui vendra des cartes de NBA sur le Vieux Continent à partir de 1991 avec des versos dans différentes langues (italien, espagnol, français).

Elle diversifie également ses collections en éditant des séries sur le sport automobile (via le rachat de Maxx Brand) et sur les jeux comme World of Warcraft.

Améliorant la qualité de ses cartes et de ses photos, la marque signe des contrats d’exclusivité avec de nombreux sportifs comme Michael Jordan, Reggie Jackson, Ken Griffey Jr, Patrick Roy, Wayne Gretzky.

En 1996, la première carte « jersey » révolutionnera le hobby grâce à l’entreprise californienne.

A la fin des années 90, UD se diversifie et se lance également dans le marché du memorabilia.

Les années 2000 voient l’entreprise croitre en rachetant des marques comme Fleer/Skybox (2005), Konami (2002) ou O-Pee-Chee (2006) même si elle perd les licences de trois des grandes ligues US : la MLB (via Topps en 2009), la NFL (2010) et la NBA (au profit de Panini en 2009).

La marque se diversifie encore et sort également des sets sur le golf et signe un contrat d’exclusivité avec Tiger Woods en 2001.

Plusieurs licences dans différents sports ou industries du cinéma seront aussi signées dans les années 2000 (lacrosse, CHL, CFL, Marvel, XFiles, Cristina Aguilera) et sont encore d’actualité.

Comme toute entreprise, la marque a connu de nombreux succès comme les série Exquisites en NBA, mais a également de nombreuses désillusions ou problèmes juridiques (Banqueroute de Upper Deck International, contrat de DeWayne Buice, procès contre Kareem Abdul-Jabbar, la MLB, Konami ou Ravensburger dernièrement).

L’entreprise dirigée par Jason Masherah a dernièrement pris le virage du numérique en créant des epacks via Upper Deck Digital depuis 2016 et reste l’un des acteurs majeurs du hobby à l’heure actuelle.

Si vous voulez apprendre plus d’informations sur cette entreprise, nous vous invitons à lire les livres Trading Cards, l’histoire du hobby ou Cardsmania et à consulter les liens ci-dessous :

http://www.upperdeck.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Upper_Deck

https://en.wikipedia.org/wiki/Upper_Deck_Company

https://www.linkedin.com/company/upper-deck/

https://finance.yahoo.com/news/upper-deck-sues-ravensburger-over-163500083.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAANvKRnecal7dHN_Gw3sar7tEN0BeuGhyKz17osLXy_sr2STOD9-PHEsAmWAedvsSNiQbRI324tftj_HwVbgc0T1pjAERSGIARjsB92ZuIQ6L3oQVntGu9AIHCeLdbZ0BOf3tJ1nzW37r86NxBsAsbFUfk8DNX7Ou6H_5TCx3x0bj

https://www.forbes.com/sites/daveknox/2021/06/29/how-upper-deck-continues-to-innovate-in-trading-cards/?sh=5e281c467048

https://www.beckett.com/news/30-memorable-moments-in-upper-deck-hockey-history/

https://www.forbes.com/sites/robsalkowitz/2022/10/26/inside-upper-decks-strategy-to-combine-digital-and-physical-collectibles/?sh=6aeaa99f691e

https://www.upperdeckepack.com/

Article écrit par BrianFromMiami

N’hésitez pas à partager cet article et à le commenter pour donner votre avis. Vous pouvez également vous abonner aux pages Facebook et Twitter et Instagram, mais également à la chaîne YouTube de US Sports Fans Cards. Vous pouvez aussi contribuer en partageant les articles et/ou en filmant vos ouvertures de boites ou vos collections personnelles (contactez-nous pour plus d’information). US Sports Fans Cards n’existe que grâce à ses contributeurs, on compte sur vous pour faire vivre notre passion !

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires