Cartissimo, l’interview…

  • Peux-tu te présenter ? Depuis quand collectionne-tu et que collectionne-tu ?

Je m’appelle Benoit, j’ai 45 ans, et je suis passionné de basket depuis… plus de 30 ans maintenant. Je travaille dans la communication depuis toujours, et depuis 2006 j’ai la chance de pouvoir mettre en œuvre ce savoir-faire dans le monde du basket. J’ai d’abord travaillé avec le club de Poitiers, puis avec la LNB, l’Équipe de France et même la FIBA. J’ai adoré aller interviewer Tony Parker à San Antonio, ou Boris Diaw à Arcachon. Aujourd’hui mes principaux clients dans le basket sont des clubs qui veulent diffuser leurs matchs en direct sur Internet.

  • Parle nous de Cartissimo…

Cartissimo c’est une chaîne YouTube qui parle de cartes de basket. J’ai été collectionneur au milieu des années 1990. Puis j’ai repris en 2012 après la Draft d’Evan Fournier car je connaissais bien Evan et que j’avais fait 2 documentaires sur lui. Donc ça me faisait kiffer de collectionner ses cartes. Après une nouvelle pause, je suis revenu dans le Hobby en 2022 car j’aime ces petits objets en carton. Je suis fan de basket, de photo et de design. Les cartes réunissent tout ça !

  • Pourquoi avoir créé une chaine YouTube ?

J’avoue que j’étais un peu frustré de ne tomber que sur des chaines Youtube en anglais J. Je n’ai trouvé que PotesCartes (qui fait du super taf) quand je me suis remis dedans.

Je parle couramment donc ce n’est pas un problème… mais ça me saoule toujours quand on a l’impression que le basket n’existe qu’aux USA alors que nous avons un savoir faire en France ! Il y a des super communautés (notamment dans les groupes Facebook). Mais pas assez de contenus sur YouTube. Donc je me suis dit que j’allais faire des vidéos pour aider les autres « nouveaux » qui comme moi (re)découvrent le hobby. Et le but par la suite sera aussi d’aller rencontrer des collectionneurs pour continuer à apprendre et découvrir le Hobby Français.

https://www.youtube.com/channel/UCR_b05HemHtfwRGzvzCVJ2g

  • D’où t’es venu l’idée de faire tes propres cartes ?

Ca c’est encore une fois car j’adore créer des trucs. Et que j’ai la chance de connaître des gens très talentueux, ou d’avoir le nez pour dénicher des « potentiels ». J’ai pu compter sur l’une des meilleures graphiste basket au monde (PtiteCao), avec qui j’avais déjà fait des projets depuis 10 ans. Et je suis tombé par hasard sur Laurent de l’imprimerie Villière, qui s’est pris au jeu. En redécouvrant le Hobby, ce qui m’a beaucoup plu c’était les cartes avec Jersey ou Patch. Comme j’avais chez moi un beau maillot porté par Lamine Kante l’année ou Poitiers a été champion de France Pro B… je me suis dit que ce maillot pourrait devenir un bel ensemble de cartes.

Donc voilà, après entre le maillot, et les talents combinés de Caroline et Laurent… on devrait arriver à un beau petit objet collector. Qui sera peut être la première carte Jersey en France ? S’il y en a d’autres, dites le moi ça m’intéresse !

  • Peux-tu nous expliquer le processus et les difficultés rencontrées ?

La vrai grosse difficulté c’est le coût de production et le manque d’intérêt pour le basket en France : ça veut dire qu’il faut trouver des « fous » comme moi pour se lancer dans un projet qui va créer plus d’emmerdes qu’autre chose !

C’est là que je suis content d’avoir trouvé Laurent et l’imprimerie Villière. Ils ont la passion qui permet de faire des choses impossibles. Et PtiteCao nous accompagne à prix d’ami, car elle aussi est souvent sur des projets innovants.

Le processus c’est de faire le graphisme d’un côté, et de trouver une méthode de production de l’autre. Après plusieurs essais, et en se basant sur des cartes jersey que je lui avais envoyé, Laurent a trouvé un moyen pour faire de belles cartes. Avec trois couches de papier qui s’entre collent. Vous verrez ça en détail dans un prochain épisode sur Cartissimo. Car c’est aussi le côté fun du projet : documenter l’aventure, et créer la carte avec la communauté. En lui demandant son avis tout au long du parcours, et en lui montrant les coulisses.

Je trouve dans ce projet tout ce que je cherchais : des rencontres, des gens passionnés et motivés, et le soutien d’autres passionnés que le projet éclate ! Ce sont ces dynamiques d’équipe qui me plaisent et me motivent.

  • Quels sont les sports concernés par tes créations ?

Pour l’instant nous allons faire des cartes de Lamine Kante et de Moustapha Fall (international Français). C’est donc du basket. Nous faisons ces deux joueurs car ce sont des amis qui m’ont donné leur accord. Si on voulait élargir à d’autres, il faudrait vraiment des accords individuels à chaque fois.

Mon projet n’a aucune ambition financière. L’idée c’est de s’amuser à faire de belles cartes de façon artisanales. De montrer que les petits français font des trucs sympas aussi. Après si d’autres joueurs veulent se lancer ou si des clubs trouvent ça cool, on pourra toujours leur faire bénéficier de notre savoir faire ! Mais aucun démarchage n’est prévu. Je ne bosse qu’avec des gens motivés et convaincus !

  • As-tu beaucoup de demandes ou cela reste un marché très marginal ?

C’est tellement marginal que ce n’est pas un marché. Encore une fois, c’est surtout une opération « passion ». Et ça me permet de mettre en avant les capacités de réalisation vidéo de mon entreprise. Je préfère me faire connaître ainsi que d’acheter de la pub dans le journal.

  • Parle nous également de ProBallers et ProBallers Break…

Proballers c’est une autre entreprise que j’ai créé avec Cédric Bellot. Celle là est beaucoup plus ambitieuse économiquement. Et elle est sur un vrai marché international : notre site est construit sur la plus grosse base de données de stats de basket au monde. Nous couvrons 75 championnats . La NBA, la France, l’Europe… évidemment. Mais également de nombreuses petites ligues à travers le monde. Si des stats officielles existent pour une compétition, vous les trouverez sur Proballers.

Notre site génère des revenus publicitaires. Et par ailleurs nous travaillons avec des clubs et des ligues pour leur fournir du contenu statistique pour leurs site. Nous faisons aussi le site de l’Equipe de France de basket masculine. Ainsi que les sites de la NM1, LFB, LF2.

Proballers demande beaucoup d’investissements financiers (depuis le début, nous réinvestissons tout ce que nous gagnons, et ne nous payons pas). Et demande aussi beaucoup de temps. Mon associé, Cédric Bellot, est vraiment une perle rare. C’est un monstre de travail, et ultra-méga passionné par le basket.

  • Comment pouvons-nous voir ton travail, ce que tu proposes et comment te contacter ?

Vous pouvez aller sur les sites www.proballers.com, et www.momentum-prod.fr pour découvrir mes entreprises. Et sinon cherchez Cartissimo sur Youtube !

  • Comment vois-tu l’avenir de ton activité ? As-tu des projets que tu souhaites concrétiser ?

J’espère que Proballers et Momentum continueront à bien tourner pour que je puisse avoir les moyens de consacrer du temps à Cartissimo.

Je n’ai pas de projets précis en tête, mais je trouverai ça cool que le Hobby Français se développe. Qu’on puisse rencontrer des collectionneurs, participer à des évènements, et être respectés et reconnus dans cette passion des trading cards. Aux États-Unis c’est une institution. En France on passe encore pour un OVNI quand on collectionne !

J’adorerai aussi pouvoir suivre des « Youtubeurs Cartes NBA » en Français. À la base, je n’avais pas la velléité de devenir « Youtubeur » moi-même. Je le fais uniquement pour apporter ma pierre à l’édifice et aider de nouveaux collectionneurs à rejoindre la communauté déjà en place depuis 30 ans.

Merci à Benoit pour cette interview réalisée fin aout 2022.

N’hésitez pas à partager cet article et à le commenter pour donner votre avis. Vous pouvez également vous abonner aux pages Facebook et Twitter et Instagram, mais également à la chaîne YouTube de US Sports Fans Cards. Vous pouvez aussi contribuer en partageant les articles et/ou en filmant vos ouvertures de boites ou vos collections personnelles (contactez-nous pour plus d’information). US Sports Fans Cards n’existe que grâce à ses contributeurs, on compte sur vous pour faire vivre notre passion!

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires